La fabrication artisanale de matelas de laine

Nous remarquons actuellement une hausse de la vente de matelas de laine. Ces dernières décennies, ils étaient seulement demandés par des personnes âgées. Mais en ce moment, ils sont demandés par de plus en plus de jeunes, surtout par les défenseurs de l’environnement. La qualité de cette matière et de sa fabrication en est la principale cause.

La laine une matière naturelle et confortable

La laine est une matière naturelle. C’est de la fibre animale prélevée principalement sur les moutons, les chèvres, les chevaux, les lapins… La laine de mouton est la plus utilisée. Les fabricants de matelas de laine se procurent leur matière première auprès de fournisseurs locaux. Ce qui contribue aussi à la protection de l’environnement, car il y a réduction de l’émission de gaz à effet de serre dû au transport.

Le matelas de laine est très apprécié pour sa fermeté et son aspect moelleux . Dormir sur un matelas de laine est relaxant. Des études ont même démontré que lorsque nous dormons sur un matelas de laine notre rythme cardiaque est plus régulière que lorsque nous dormons sur un matelas en synthétique.

En outre, la laine est une fibre isolante et très absorbante, régulatrice de température. Elle ne moisit pas et fixe très peu de poussière. Elle est tolérée même par les personnes qui souffrent d’allergie respiratoire.

Enfin, le matelas en laine est particulièrement résistant. Il dure plus de 10 ans et peut être refait quand il est défraîchi.

Le processus de fabrication de matelas de laine

Découvrons ensemble les différentes étapes de la fabrication, de la transformation de la laine à la confection du matelas.

La transformation de la laine

La tonte et le nettoyage de la laine
La première étape consiste à tondre l’animal. La toison récupérée sur un mouton peut peser entre 2 et 8 kilos.
Ensuite, on passe par le triage en fonction de la qualité de la toison. Les fibres provenant des épaules et des cotes sont utilisées pour fabriquer des tissus et des vêtements, ceux des jambes pour faire des tapis et matelas.

Puis les laines sont nettoyées. En effet, la toison contient des sables, des graisses, et des sueurs sèches. Cela représente entre 30 à 70 pourcents du poids de la toison. Les laines sont lavées avec du savon biodégradable, ensuite les laines passent dans un séchoir.

Le cardage de la laine
Le cardage consiste à démêler et à aérer les fibres. Pour ce faire, la laine est placée dans un « batteur » qui sert à dépoussiérer et à ouvrir la laine. Puis, la laine passe par une cardeuse qui peigne la laine pour lui donner son aspect gonflé. La laine obtenue peut être utilisée pour garnir le futon.

La confection du matelas

La majeure partie des travaux de confection est effectuée à la main afin d’obtenir un matelas de qualité. En effet, il est nécessaire de réaliser le garnissage à la main pour bien répartir la laine : mettre plus de laine sur les zones où le poids du corps sera plus important. La dernière étape est le capitonnage. Il permet le maintien des nappes et la tenue du matelas. Le capitonnage et les bourrelets sont aussi faits à la main.
Si vous résidez aux alentours de Chelles (77), passez commande auprès de l’Atelier du matelas de laine. L’atelier est spécialisé dans la confection et la réfection de matelas de laine sur mesure depuis 1947. Vous y trouverez aussi des oreillers et des couettes en laine. Chaque produit est fabriqué à la main et dans le respect de la tradition.