Quelles sont les différentes techniques de pose d’un tissage ?

Les cheveux crépus sont généralement assez difficiles à dompter. Sur le tapis rouge des défilés haute couture, la tendance actuelle met d’ailleurs à l’honneur la « boule afro », signe d’authenticité et de liberté. Toutefois, il est désormais possible de faire preuve d’inventivité et d’originalité sur cette texture de cheveux grâce au tissage. Pleins phares sur une technique révolutionnaire !

Le tissage, kézako ?

Il faut entendre par « tissage » une technique de pose d’extensions ou d’ajouts capillaires. Avec l’apparition de cette méthode inédite, il est devenu possible de faire toutes les coiffures possibles et imaginables. Qu’il s’agisse de tissage ouvert ou fermé, les cheveux afros en ont indéniablement pour leur compte. Parmi les plus prisées, il faut retenir la pose à chaud avec de la kératine. Si cette alternative requiert l’utilisation d’un produit chimique, d’autres solutions permettent de s’en passer. Pour ce type d’intervention, la réussite de la coiffure ne tient qu’à la dextérité et au savoir-faire d’un professionnel du métier.

Comprendre le principe du tissage

En principe, le coiffeur commence par tracer une raie horizontale en plein milieu de la chevelure. Il tresse par la suite une natte africaine en y allant d’une oreille à l’autre. Ces structures capillaires vont par la suite accueillir les extensions. Pour obtenir du volume sur l’ensemble de la chevelure, il est nécessaire de réitérer cette opération autant de fois que nécessaire. À la fin du tissage, vous pourrez réaliser la coiffure que vous inspirera votre imagination.

Une méthode spécifique à chacune de vos envies

Selon vos attentes et votre budget, il existe à ce jour différentes manières de porter ses extensions capillaires, qu’elles soient naturelles ou synthétiques. Arrêtez votre choix de pose en vous basant principalement sur votre type de cheveux, sur l’effet recherché ainsi que sur l’éventualité d’un passage à la salle de sport. Vous pouvez de ce fait opter pour une frange, des reflets ou une longueur plus courte.

Le tissage, signe d’élégance ?

Avec l’attrait grandissant pour les coupes afros, le tissage est devenu une véritable tendance mode. Désormais, cette technique n’est plus uniquement l’apanage des mères de famille africaines. La pratique s’est largement répandue un peu partout dans le monde. Cette coiffure présente par ailleurs de multiples avantages. Outre la possibilité de changer à sa guise de look et de longueur, le tissage permet de protéger durablement les cheveux des intempéries et autres agressions extérieures. Dans le cadre d’un tissage fermé, les longueurs et les pointes sont à l’abri, ce qui permet aux cheveux de grandir sans subir des dommages. La seule règle est que vos cheveux naturels soient crépus ou frisés ou épais.

Quelles sont les méthodes de pose d’une extension ?

Il existe différentes manières de réaliser un tissage. La plus courante demeure la pose d’extensions à la kératine. Elle se réalise à chaud par fixation d’une mèche de cheveux naturels à une mèche de kératine. Cette technique requiert l’emploi d’une pince chauffante. Vous pouvez également opter pour des piqués lâchés. Cette méthode consiste à attacher une mèche d’extension à une mèche de cheveux naturels. Vous devrez fixer l’ensemble avec un fil élastique d’une couleur se rapprochant de votre teinte naturelle. En ce qui concerne le tissage africain, le coiffeur fait des nattes qu’il plaque avec les cheveux naturels afin d’y coudre des tissages d’extension ? Dans la catégorie des poses à froid, vous pourrez également retrouver des extensions avec des anneaux de métal ou des bandes adhésives. Si vous choisissez la première alternative, l’expert a généralement recours à une pince pour serrer l’anneau. Autrement, les cheveux sont pré-collés sur une bande adhésive de plusieurs centimètres de long. Pour ce qui est des extensions à clips, la pose suppose l’emploi de petites pinces se clipsant sur les cheveux. Afin de faire des économies, n’hésitez pas à faire appel à des proches pour vous tresser. Cependant, rien ne vaut l’intervention d’un professionnel du métier, à l’image du salon de coiffure Pretty Woman.

Par quel type de tissage se laisser séduire ?

Après avoir pris rendez-vous auprès d’un institut de beauté pour un tissage, réfléchissez à la coiffure que vous recherchez. En choisissant un tissage demi-tête, vous avez la possibilité de garder visible une partie de vos cheveux naturels. L’intérêt de cette méthode consiste à ajouter un peu de longueur ou de volume à votre coupe. À l’inverse, le tissage ouvert suppose que des mèches naturelles soient laissées à l’air libre, à l’avant de la tête. Il faut dès lors s’assurer que les extensions et les cheveux naturels se confondent sans laisser de démarcation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut