Les étapes à suivre pour une ouverture de magasin

Ouvrir un commerce nécessite quelques études à effectuer. En effet, il ne suffit pas tout simplement d’avoir une idée et de débuter une activité sur un coup de tête.

1. Étude du marché et de l’environnement

La première étape est de réaliser une étude de marché. Bien évidemment, avant de se lancer, il est primordial de connaître le déroulement et le fonctionnement du secteur de l’activité que l’on souhaite effectuer. Pour cela, il faut tout d’abord définir si le service est porteur ou non. À cet effet, il est important de rassembler le maximum d’informations : concurrents, produits, techniques de vente, clients cibles, etc. C’est une étude qui aura donc pour objectif d’éclaircir le marché et de prévoir les changements nécessaires pour le projet. Aussi, dans cette étape se situera l’analyse du secteur géographique en prenant en compte les attentes des clients, leur localisation et leur potentialité.

2. Étude financière

Une fois que les points sur l’activité, les concurrents, les clients et le secteur géographique sont bien définis, il faut maintenant passer par l’étude des chiffres. Pour ce faire, il est important de dresser un dossier présentant les charges, les besoins financiers, les marges, le seuil de rentabilité, les fonds de roulement, les entrées prévisionnelles, la trésorerie, etc. C’est une étape très importante pour pouvoir déterminer la faisabilité du projet.

3. Choix du nom de l’entreprise

Après que le projet soit bien validé, il est maintenant temps de trouver un nom commercial et un enseigne pour pouvoir passer à la suite des démarches. Il est important de choisir un nom original afin de retenir l’attention des clients. Par contre, il faut que le choix soit en cohérence avec le projet et qu’il ne soit pas encore adopté par une autre société. Pour être plus rassuré, il est recommandé de partager les idées à d’autres personnes pour analyser leur réaction.

4. Recherche du local

Cette étape peut être mise en parallèle avec l’étude de faisabilité du marché. Il faut accorder une grande importance à l’emplacement et au local puisque ceux-ci font partie des grands facteurs de la réussite de l’activité. Il pourrait s’agir d’un bureau, d’une boutique, d’un entrepôt ou autre.

5. Les formalités administratives

Maintenant que tout semble clair, il faut passer par la phase obligatoire à l’ouverture d’un commerce qui est l’élaboration des formalités administratives. Premièrement, il faut définir le statut de l’entreprise : indépendant, franchisé, commerce ambulant, autoentrepreneur, etc. Ensuite, il faut s’enregistrer au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour obtenir une immatriculation. Puis, continuer par la déclaration au service des impôts et l’immatriculation au régime social des indépendants (RSI). Par ailleurs, le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) et la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) suivront de près la majorité des démarches et seront les principaux interlocuteurs.

6. Aménagement du local

Une fois que tout est prêt, il est l’heure d’aménager le local commercial. Pour ce faire, il faut commencer par l’installation d’une enseigne. Et il est à savoir qu’en cas de modification ou d’élargissement au niveau de la bâtisse, il est nécessaire de demander une déclaration préalable auprès de la mairie. Cependant, si tout est bon, le local peut être aménagé selon les besoins. Confiez l’aménagement du magasin à un spécialiste. Adressez-vous par exemple à R.E.M. (Réunion Équipement Magasins). Cela fait plus de 20 ans que l’entreprise travaille dans l’agencement de magasins à Saint-Denis. Elle vous propose diverses solutions d’agencement, selon vos besoins. Elle vous fournira les équipements les plus adaptés. Elle vous donne également des conseils efficients pour améliorer la communication visuelle de votre lieu de vente et optimiser la présentation de vos produits. Et enfin, l’entreprise met en vente des meubles sur mesure pour la grande distribution, les magasins spécialisés, les industriels et les commerçants.